T +41 22 700 13 60

De Pas, D’Urbino, Lomazzi

depasdurbinolomazzi

Sommaire: De Pas, D’Urbino, LomazziJoe Galeotta Sciangai Blow Giotto Carrera Jeep Lampiatta

Cette édition de la Newsletter est dédiée à Jonathan De Pas, Donato D’Urbino et Paolo Lomazzi : «un chœur à trois voix» comme ils se sont auto définis lors d’une récente exposition à Schio, au nord de l’Italie.

Ces trois architectes, dont l’activité polyvalente va de l’urbanisme au design en passant par l’architecture et l’aménagement d’intérieur, ont su se placer dans les premiers rangs de l’histoire du Design italien dès les années 70. Leur production est amplement documentée dans la littérature de cette discipline et dans les grandes publications internationales. Dès leurs débuts dans la profession ils ont voulu s’exprimer à travers une rupture avec les notions traditionnelles du style de vie de notre l’époque. Plusieurs de leurs œuvres sont exposées dans les collections de design de différents musées du monde, parmi lesquels : le Museum of Modern Art de New York, le Victoria & Albert Museum de Londres et le Centre Pompidou à Paris. Il nous est d’autant plus agréable d’écrire sur ces designers que nous étions les premiers à Genève à présenter leur production. En 1970, au début de notre activité, sous l’enseigne de « Design 2001 », à la place du Cirque, nous exposions des modèles comme le « Galeotta », le « Ciungam » et le « Carrera » provocant des réactions à la fois surprises et fascinées. Nous sommes persuadés que malgré le temps passé les produits de cette époque sont encore très actuels et nous espérons qu’ils vous séduiront.

> Voir les photos de l’expo De Pas, D’Urbino, Lomazzi

De Pas, D’Urbino, Lomazzi

C’était l’époque de la contestation des jeunes, des Beatles, du Pop Art, lorsque ces trois architectes fondèrent leur groupe.  Leur point de vue commun sur l’avenir de l’architecture les regroupait. Ils considéraient vieux et dépassé le mode classique de concevoir le projet. Ils se joignirent au radical design, un mouvement qui reconsidérait le concept de forme et de fonction, en mettant l’accent sur une esthétique plus instinctive, liée essentiellement à l’Art pur. Dans le secteur de l’ameublement, ils se concentrèrent sur des projets anti-conventionnels, particulièrement économiques et destinés à une jeunesse disposée à rompre avec la culture traditionnelle, considérée comme dépassée. Ils eurent un succès international avec un projet de fauteuil pour Zanotta. Réalisé en PVC calandré, utilisant une technologie d’avant-garde et obtenant une forme étonnamment innovatrice: le fauteuil Blow. Ils développèrent alors cette technologie, et l’utilisèrent pour réaliser des projets de structures habitables temporaires et pneumatiques (basées sur la pression de l’air). Parmi ces projets, nous remarquerons le pavillon italien présenté au concours pour l’Exposition Universelle d’Osaka en 1970 ; un tunnel reliant le palais de l’Art et le pavillon de la production industrielle à la XIVe Triennale de Milan. Cette dernière exposition fût d’ailleurs suspendue peu avant son inauguration, à cause de la contestation de jeunes étudiants. La recherche, l’expérimentation, le développement de nouvelles technologies et l’usage de nouveaux matériaux ont été et restent la base de leur travail. A cette activité professionnelle intense, s’ajoute, celle académique, telle que l’enseignement à la faculté de Design du Polytechnique de Milan. Ils sont également membres de nombreux jury de concours d’architecture et de Design. En 1979 ils reçoivent le «Compasso d’oro», la prestigieuse récompense de l’association du Design industriel italien, pour le porte-manteau «Sciangai». En 1991 Jonathan De Pas décède. Mais Donato D’Urbino et Paolo Lomazzi poursuivent leur activité, toujours avec le même enthousiasme pour les projets innovants et d’avant-garde.

www.durbinolomazzi.it

S'enregistrer à la newsletter

Prénom*ce champ est requis
Nom*ce champ est requis
email*ce champ est requis
entrez le codesB4MH6

Merci pour votre enregistrement!