T +41 22 700 13 60

Cini Boeri

Diplômée du polytechnique de Milan en 1951, Cini Boeri débute son activité profes-sionnelle pendant quelques mois chez Gio Ponti et la poursuit brièvement dans la société américaine Philcoet.

En 1952 elle rencontre Marco Zanuso qui la persuade de rejoindre son atelier. Elle collaborera avec lui avec passion pendant plus de 12 ans.

Sur les conseils de son amie Franca Helg elle ouvre en 1963 son propre studio d’architecture, malgré le scepticisme de Marco Zanuso, qui doutait de sa capacité d’autonomie. Cini Boeri n’est pas femme à se laisser impressionner, au contraire elle développera son bureau d’architecture d’une main de fer à une époque où l’environnement professionnel est encore bien machiste. Son activité se concentre sur des projets d’habitation tout en préservant sa volonté d’unifier ses expériences d’architecte et de designer.

Architecte, architecte d’intérieur, designer, conférencière et mère de trois enfants, Cini Boeri collabore avec les plus grandes fabriques, Arflex, Knoll, Artemide, Flos, Rosenthal, Venini, Fiam, Magis et bien d’autres. Elle réalise grand nombre de projets internationaux, de villas, d’appartements, de Show Room et de musées.

En 1979 elle gagne le prestigieux prix Compasso d’Oro pour le canapé Strip, produit par Arflex, avec qui elle tissera un lien professionnel solide et complice. Exemple concret du succès du design italien: la collaboration entre fabriques et designers.

Des produits tels que Bobo Relax, toujours d’actualité, confirment cette réussite. Toujours avec Arflex, Cini Boeri développera le projet duSerpentone, symbole de liberté créative et d’une époque où les chiffres de vente étaient d’une importance relative, laissant place aux nouvelles expériences idéologiques et conceptuelles.

 

> Voir photos de l’exposition Cini Boeri

Cini Boeri | 1924

Sa collaboration avec Fiam pour le fauteuil Ghost est une réponse ironique à la demande continue pour de nouvelles assises. Fiam, fabricant de meubles en verre, accepta l’idée et prit en charge la production. Le fauteuil Ghost fut réalisé avec une seule feuille de verre, pliée et coupée à la manière d’un origami géant, selon les instructions et dessins du Studio Boeri et la précieuse collaboration de Tomu Katayanagi.

La collaboration avec Knoll fut également intense et productive avec la réalisation de divers modèles.

Par exemple en 1970, le système modulable du canapé Gradual qui offrait une possibilité de composition en arcs de cercles variables selon la disposition de la pièce. Egalement en 1970 la table Lunario composée d’un plan ovale en verre ou en bois, posé en porte-à-faux sur une base en métal lestée en deux parties. Cette table est réalisée en deux versions : une haute, pour salle à manger et la deuxième en deux hauteurs pour le salon.

Ses réflexions sur les espaces d’habitation la conduiront à écrire en 1980 « le dimensione umane dell’abitazione» ouvrage consacré aux exigences physiques et psychologiques de l’homme.
Son travail aura souvent comme thème les espaces minimums et la fonctionnalité essentielle.

De 1981 à 1983 elle enseignera au Polytechnique de Milan et fera partie du jury du Compasso d’oro en 1984.

En 1986 elle participe à l’exposition de la Triennale de Milan « il progetto domestico» où elle fut appelée à présenter son projet idéal.

progetto_domesticoB

Celui-ci consistait en une villa pour deux amis, un couple ou deux personnes vivant ensemble. Elle sépara les deux vies quotidiennes en leur donnant un nom et projeta un film de Pina Bausch nommé Kontakt où les pièces évoquaient l’autonomie.
La presse de l’époque écrit qu’elle était une tueuse de mariage. Seules quelques personnes apprécièrent ses suggestions progressistes.

S'enregistrer à la newsletter

Prénom*ce champ est requis
Nom*ce champ est requis
email*ce champ est requis
entrez le codee0QHU5

Merci pour votre enregistrement!